Les restes archéologiques retrouvés au fil des siècles, mais surtout dans les dernières décennies, témoignent l’origine romaine de Misano.

La dénomination de base dérive d’une des nombreuses familles qui se déplacèrent du Latium dans la campagne de Rimini (ager ariminensis) au 3ème siècle a. J.C. Il s’agirait de “Gens Mesia” qui, pour des mérites militaires ou d’autre genre obtint de vastes terres dans notre territoire.


Selon la tradition de Rome, de cette manière on récompensait les vétérans de guerre ou tous ceux qui avaient rendu des services honorables à la patrie. Dans les premiers siècles qui suivirent les conquêtes romaines, dans le territoire de Misano surgirent différents petits centres habités, notamment dans les zones de l’Agina, Santamonica et Belvedere et plus tard aussi sur les collines limitrophes (Ca'-Gallo, Misano Monte, Terrabianca, etc.).Resti della torre - Misano Monte

Les vicissitudes historiques de Misano, qui remontent au 1er millénaire de l’ère vulgaire, estompées par le temps et par le manque de documents valables, se mêlent avec
celles de Rimini qui déjà à partir de l’an 90 a. J.C. était devenue une colonie de droit latin. Toutefois, notre territoire gagna plus d’importance en l’an 997 avec la
construction de l’église de Sant’Erasmo, une des plus anciennes de la zone.
Pour plus de deux siècles, de 1295 à 1528, Misano fut dominé par la famille Malatesta qui y fit construire un château dont il ne reste plus que l’arc d’accès et une partie de
la tour.

Après la dynastie des Malatesta la Romagne et par conséquent Misano, fut annexée à l’Etat Pontife, dont la juridiction dura presque sans interruptions jusqu’à l’unité d’Italie. Pendant cette période, en 1511, Misano devint une commune autonome, comme on peut lire dans un document encore existant dans les archives communales.

Successivement, Misano perdit plusieurs fois l’indépendance administrative pour des raisons financières. Seulement en 1827 Misano devint définitivement indépendant en se détachant de San Giovanni in Marignano. Toutefois, un siècle après, (1935) Misano faillit la perdre de nouveau au profit de Cattolica, qui demandait l’annexion du territoire de Misano pour des exigences liées au développement touristique.


Vecchio municipio - Misano MonteEn 1938 avec la disposition du Président du Conseil Mussolini le village perdit l’appellatif de “Villa Vittoria”, dont l’origine remontait à 1862, et devint “Misano
Adriatico”. “Misano est et restera toujours une commune autonome, à condition qu’il reste une commune agricole”: Avec cette déclaration Mussolini, garantissait
l’autonomie administrative à la petite ville en décrétant sa vocation rurale. Toutefois, les habitant étaient déjà en train de rêver d’une transformation radicale du territoire



Après, il y eut la guerre et une renaissance difficile. A partir de ces années, l’histoire de Misano s’entrelace avec celle de son développement touristique qui, après un lent début dans les années trente, se réalisa complètement après le déplacement du siège communal en 1949 de Misano Monte dans la zone côtière. Cette difficile décision a engendré des effets positifs : aujourd’hui Misano figure parmi les destinations plus connues et appréciées du tourisme international.

Misano Adriatico aujourd’hui

Misano Adriatico peut être définie une localité touristique pour les personnes de tous les âges, parce qu’ ici on peut trouver tout ce dont on a besoin: divertissement et culture, sport et relax.

Destination idéale pour les vacances en famille grâce aux nombreuses attractions pour les jeunes et les enfants, mais très appréciée aussi par les accros du sport avec les nombreux évènements qui y sont organisés.
Avec la Marina de Portoverde, Misano se distingue dans le domaine du tourisme nautique.

N’oublions pas l’autodrome de Santamonica, avec les compétitions internationales de motos et de voitures. La zone piétonne animée le soir par les étalages de toutes les couleurs, la plage dorée et tranquille, les jardins et le parcs au plein centre complètent l’image de cette ville.


Marina di Portoverde
Marina touristique née dans les années 70 pour satisfaire les exigences du tourisme nautique. Aujourd’hui Marina di Portoverde est à la fois un port et un village touristique avec appartements, villas, un club nautique, de vastes aires vertes et des installations sportives, magasins, boutiques, restaurants, bar, campings, manège et une darse
complètement équipée pour la navigation de plaisance, pour un total de 360 bateaux de 4,5 à 20 mètres de longueur.

 
HTML
FLASH
ITALIANO
ENGLISH
DEUTSCH
FRANCAIS

MonHotel via Marconi, 23 47843 Misano Adriatico - tel e fax 0541.615413 tel priv. 0541.615786 - p.iva 02417530405 - email
Hosted and designed by Guest